top of page

Méthode & Soins

osteo

OSTEOPAthIE

Définition

On peut définir la santé comme un état d'équilibre ou comme un lieu géométrique, dans lequel aucune tension particulière n'est observée, et qui permet à tous les rythmes en tant qu'expression vibratoire cellulaire, organique ou systémique, de s'exprimer en harmonie.

 

La Médecine Ostéopathique en tant qu'art de guérir, peut donc se définir comme une tentative de rétablir un équilibre perturbé par l'utilisation de techniques manuelles appropriées.

Henri O.Louwette, DO.mROF

extrait du livre technique d'équilibration articulo-ligamentaire, édition sully

Lorsque le corps est en mouvement, les articulations ne sont pas les seules concernées, il y a participation de l'ensemble des structures essentielles de notre organisme : le système nerveux,les organes (coeur,foie,rien...), les vaisseaux sanguins, l'ensemble des tissus de notre corps...

Une mobilité restreinte d'une de ces structures peut entraîner une perte de fonction et des symptômes variés tels que : inflammations, raideurs musculaires, blocages articulaires, maux de tête, sinusite, gêne à la respiration, mauvaise digestion, douleurs viscérales projetées, stress, fatigue chronique...

L'origine des troubles  pouvant se situer dans une zone différente de celle où la douleur est ressentie, l'ostéopathe va examiner le corps dans sa globalité afin d'identifier « les lésions ostéopathiques » et de les corriger.

Déroulement d'une séance 

La Séance débute par un interrogatoire approfondi :

motifs de consultations, antécédents médicaux, chirurgicaux, traitement en cours etc...) et un examen approfondi des bilans radiologiques et biologiques du patient s'ils existent.

 

L'ostéopathe détermine les indications et contre-indications de sa thérapie, mais également s'il doit faire intervenir d'autres thérapeutes dans la recherche de la cause et dans le traitement du ou des motifs de consultations.

Puis il démarre par l'observation du corps (déplacement, posture, positionnement, texture, couleur de la peau..) et de ses grands mouvements. Ensuite par des tests palpatoires spécifiques (souplesse, élasticité et tension tissulaire,écoute de la micro mobilité des différentes zones du corps).

Le praticien, en conservant à l'esprit les problèmes particuliers que ses patients présentent, ses connaissances en anatomie et en physiologie, va déterminer les restrictions de mouvements qui peuvent affecter l'ensemble des structures composant le corps humain. Toute perte de mobilité des fascias ou du tissu conjonctif (articulations , des muscles , des ligaments, des viscères) peut provoquer un déséquilibre de l'état de santé.

Le praticien choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour le patient, en fonction de son âge, de sa morphologie, du type de  tissus incriminé et de la ou les zones  du corps qui ont besoin d'être aidées, de réagir et d'être orientées à retrouver un équilibre de  santé.

 

Tout au long et jusqu’à la fin du traitement, il s’assure du changement de qualité des zones en restriction de mobilité traitées. Ensuite, avant de faire relever le patient et de le laisser partir, il contrôle le bon état d’équilibre entre la position de la sphère crânienne posée sur la colonne, et celle du bassin, dont l’os central est le sacrum ; il vérifie aussi la bonne qualité de l’appui plantaire afin que les changements apportés sur l’ensemble du corps soient pérennes, y compris sous l’influence de la gravité.

L'ostéopathe en améliorant la qualité tissulaire et la mobilité des différentes parties du corps humain va aider celui-ci à s'autoéquilibrer.

Je vous invite à lire l'article "Pour aller plus loin"
si vous souhaitez plus d'information sur les principes et fondements de l'ostéopathie.
Vous pouvez également consulter l'article de Youri Bertucchi  Ostéopathe,
« Ecouter avec ses mains : qu'entend l'ostéopathe ? » 
qui explique merveilleusement ce que fait un ostéopathe lorsqu'il parcourt votre corps de ses mains. 
nutrition

PHYSIOnutrition

PRESENTATION

Depuis plus de 20 ans, de nombreuses études scientifiques ont mis en évidence l'impact sur la santé des déséquilibres nutritionnels et micronutritionnel ( glucides, lipides, protéines et acides aminés, acides gras essentiels, vitamines, minéraux, oligo-éléments) d'une part, et du mode de vie et des facteurs environnementaux ( tabac, alcool, exposition répétée à des polluants, soleil...) d'autre part.

Après un certains temps, parfois très long, ces déséquilibres peuvent être responsable de la plupart de nos symptômes. Si la situation perdure, ces déséquilibres vont à long terme faire le lit de pathologies telles que maladies cardio-vasculaires,diabète, hypertension, maladies inflammatoires, infections, cancers...)

 

Hippocrate, médecin grec de l'Antiquité (5e siècle av. J.-C.), avait affirmé la primauté de l'alimentation dans la santé :
« Que ton alimentation soit ta première médecine ».
« Si les médecins  ne sont pas nutritionnistes alors les nutritionnistes seront les médecins de demain. »

La Physionutrition s'intéresse à l'impact de la nutrition et de la micronutrition sur la santé. Son objectif est de rétablir ou d'optimiser votre état de santé.

En prenant en charge les déficits et les déséquilibres nutritionnels et micronutritionnels, elle permet d'améliorer les symptômes ressenties et complète ainsi la prise en charge ostéopathique.

 

L'ostéopathe formé a la physionutrition vous interroge sur vos habitudes alimentaires, votre mode de vie, les facteurs environnementaux auxquels vous êtes exposés, afin d'identifier vos éventuels déséquilibres nutritionnels et micronutritionnes, leurs origines et leurs impacts.

 

Il pourra pour ce faire, s'appuyer sur un ensemble de questionnaires élaborés scientifiquement.

Après analyse des résultats, l'ostéopathe corrigera votre alimentation et pourra vous proposer une supplémentation approprié si besoin.

medecine chinoise

chinoise

Vous pouvez consulter l'article « pour aller plus loin » pour comprendre les principes et fondements de cette thérapeutique.

J'ai effectué une Formation en Ostéopathie Sinergétique Humaine : les lois de l'énergétique traditionnelle chinoise appliquée à l'ostéopathie.

 

Cette formation suivie au collège S.F.E.R.E d’Aix-en-Provence a considérablement amélioré et changé ma compréhension de la dysfonction ostéopathique, ma lecture  du corps humain, de son fonctionnement et m'a permis de préciser mon diagnostique ainsi que de comprendre plus facilement les liens entre les différentes zones atteintes du patient qui se révèle sous mes doigts lors de l'examen clinique. Et donc de pouvoir répondre plus facilement à l'origine des troubles indiqués par le patient par une thérapeutique adéquate.

 

La médecine Chinoise riche des ses observations millénaires, est l'une des techniques d'analyse de l'état de santé d'un patient les plus efficaces.

 

Le collège S.F.E.R.E dit  :

 

"Tout symptôme n'est que la partie visible de l'iceberg"

 

"L'humain est une véritable horloge biologique. Il est soumis et doit s'adapter à des cycles énergétiques journaliers, lunaires, saisonniers, annuels.

De même il réagit à ses émotions, à son alimentation, à ses traumatismes, à ses traitements, à son habitat, à son environnement, à sa profession…

Pour comprendre toute symptomatologie ( le langage du patient ) l'énergétique traditionnelle chinoise dispose d'une large panoplie d'examens. Le corps nous parle. A nous de connaître le codage des symptômes : le langage du corps (examen des pouls radiaux, des pouls révélateurs, de la langue, du teint, des yeux, des ongles, de la palpation abdominale traditionnelle, de la palpation tissulaire des trajets douloureux)."

metahomeo

metahomeopathie

Egalement appelé Désintoxinhoméopathie (DSTH), cette approche est issue des travaux du Docteur et ostéopathe Jean Marchandise, reprise par  Jean-Charles Bettan, mon formateur.

 

C'est une forme d' homéopathie dont le principe est d'aider l'organisme à se débarrasser de l'empreinte toxique de différents produits (naturel, chimique ou transformés : Vaccins, médicaments, additifs, anesthésies, métaux lourds, polluants, virus, bactéries, maladies infantiles etc..) que l'organisme n'a pas réussi à éliminer correctement et a stocké. Ces empreintes peuvent rompre l'équilibre de santé d'un individu et constituer l'origine première des maux actuels dont souffre un individu.

Elle repose sur la grande découverte de la théorie « des Barrières » du Dr Dominique Senn.

 

La Loi de la désintoxinhoméopathie du Dr Marchandise est celle-ci :

"Toute substance susceptible, par expérience, de provoquer chez des sujets donnés une série de symptômes, est capable cliniquement, une fois diluée et dynamisée, de guérir ou d'améliorer ces mêmes sujets".

 

Une carte cutanée est fabriquée par le praticien. Il s'agit d'un petit sachet dans lequel est mis une matière absorbante qu'il va imbiber avec la ou les dilutions homéopathiques correspondant aux toxines ou toxiques qui ont laissé une empreinte et  indisposent le corps.

La carte est portée en général contre la poitrine, aux alentours du Thymus, zone de grande sensibilité.

 

Le transfert d'information du produit prend la peau comme interface, on appelle cela : la réinformation globale par homéopathie proxcutanée.

Le remède a proximité de la peau entrera en résonance avec les méridiens d'acupuncture.

C'est par ce contact que se fera « le nettoyage ».

C'est par une anamnèse précise et des tests spécifiques (Kinésiologie, Ostéopathie) que le praticien va rechercher quelles  toxines ou toxiques ont laissé une empreinte,  à éliminer.

Cela permet lorsque le praticien est prévenu à l'avance d'une futur intervention (anesthésie, vaccin etc..) par son patient  d'agir en prévention et d'éviter certaines réactions et effets secondaires, sans pour autant empêcher le futur produit administré d'agir.

aller plus loin

pour aller plus loin

Pour Comprendre l'approche et les différentes médecines utilisées au cabinet, il est nécessaire d'introduire la notion d'Homéostasie et de l'Holisme, fondements des différents arts étudiés.

Pour ensuite indiquer leur utilité pour favoriser Un Esprit Sain dans un Corps Sain....

 

Pour cela je reprendrai des citations de maîtres et autres Ostéopathes qui m'ont permis, à travers leurs ouvrages et leur volonté de transmettre pour le bien de tous, de m'éclairer au mieux vers la voie de la santé, car comme le disait le père fondateur de l'Ostéopathie, Andrew Taylor Still :

« Trouver la santé devrait être l'objectif du docteur , n'importe qui peut trouver la maladie ».

Voyez en cela une façon de les remercier.

 

 LA NOTION DE MALADIE EN OSTEOPATHIE 

 

Extrait du livre de Jean Philippe Foissy :

La désengrammation en ostéopathie énergétique, édition sully

 

« Notre patrimoine génétique comporte à la fois la mémoire de notre passé sur terre ainsi que tous les éléments de survie dans la nature. C'est l'homéostasie. Ni le hasard, ni le malin ne sont les instigateurs de nos maux et de notre destruction. Nous sommes des êtres individuels qui devons nous défendre dans un milieu où seule la nature édicte le lois conformes a sa propre survivance. Cette survie est le seul but de notre corps et ce que nous appelions « maladie » n'est qu'un déséquilibre physiologique nécessaire à la réparation des parties endommagées de notre système.

Ce déséquilibre peut suivant les circonstances, soit se rétablir rapidement si les problèmes sont légers, soit rester en suspens si les problèmes ne sont que partiellement réglés, soit s'aggraver si les causes de ce déséquilibre s'accentuent. On parlera de maladie bénignes, malignes, chroniques, graves ou mortelles. Il faut pour que la « maladie » cesse, que la cause elle-même soit identifié et éradiquée.

Loin de « combattre la maladie », ce qui reviendrait à combattre nos propres systèmes de défense, il nous faut la connaître,l'analyser, la comprendre, en chercher la cause et mettre en œuvre les moyens pour que cessent les effets néfastes de la cause.

L'état de maladie est pour le corps concerné une lutte interne de chacune des cellules pour recouvrer  l'équilibre physiologique.

« La maladie n'est donc pas un ennemi à combattre comme nous l'entendons si souvent, mais une manifestation intelligente de notre organisme, qui avec tous les moyens dont il dispose tente de chasser  ou détruire un intrus et réparer les dégâts en vue de sa survivance  (éternuements, toux , crachats pour évacuer les voies aériennes, vomissements et diarrhées pour libérer les organes digestifs en cas d'intoxication, asthme avec sa broncho-constriction pour empêcher l'allergène de pénétrer les poumons, oedème pour diluer un poison, un venin ou un toxique, éruptions cutanées pour  libérer le corps des toxines en particulier  dans les maladies infectieuses pour lesquelles la peau devient un émonctoire, c'est à dire une porte de sortie. On peut s'expliquer toute les tribulatins du corps pour se sortir d'une mauvaise passe !...)

Cette Notion de lutte intelligente du corps face à une agression est très importante car elle permet de déterminer la teneur du conflit  et d'y apporter l'aide extérieure la mieux adaptée. Supprimer le symptôme, ce qui est souvent le but de la médecine, revient à supprimer la douleur et l'angoisse qui l'accompagnent,mais ne résout en  rien le  problème. Si le corps n'a eu pas le temps ou les possibilités de se restructurer, il va reléguer le problème et le faire resurgir ultérieurement. C'est ainsi que l'on voit des patients « trimballer » de multiples douleurs et pathologies, qui réapparaissent chroniquement au cours des années et entament sérieusement le potentiel d'énergie. »

 

Cette explication  cite les textes de  Pascal Pesselon, Ostéopathe,

auteur du livre Ostéopathie, médecine chinoise, édition Dangles :

 

Le corps fabrique ses propres remèdes : le corps humain est capable d'adaptations , de corrections, d'autorégulation.

Cet équilibre est possible en fonction d'une hygiène de vie, d'une nutrition adéquate et d'une conscience apaisée et éclairée.

 

L'ostéopathe grâce a son traitement qui respecte la globalité de l'individu, sollicite la réponse de l'organisme pour que celui-ci retrouve son adaptabilité, son intégrité : il permet l'Homéostasie, l'autorégulation et le maintient constant des paramètres internes de l'organisme.

Par la mobilisation manuelle douce, il agit sur l'équilibre du système musculo-squelettique, et rétablit l'harmonie entre la sphère crânienne et le sacrum. Ainsi il permet une libre circulation des fluides corporels (sang, lymphe,sécrétions glandulaires), le maintient d'une posture équilibrée « les pieds sur terre »,et oriente le système nerveux et le système endocrinien à déterminer une régulation globale et normalisée dans une structure fonctionnelle équilibrée (squelette, qualité et tension tissulaire) propre à la personne traitée.   (sécrétion hormonale adaptée au milieu donc santé, bien être physique et mental, meilleure absorption des nutriments et élimination des déchets métaboliques, harmonisation, souplesse et efficacité des mouvements corporels).

 

L'Energétique Chinoise, globaliste aussi, riche de ses observations millénaires recherche à équilibrer les fonctions de l'organisme et à maîtriser la circulation du sang, des liquides organiques et des énergies. Dans la science et conscience de l'énergétique chinoise, il y a  trois énergies essentielles : l'énergie ancestrale (génétique), l'énergie alimentaire (La Terre, la nutrition) et l'Energie du Ciel (l'esprit, la pensée) .

L'Equilibre de ces trois énergies détermine une harmonie nécessaire à l'expression juste de la santé.

L'énergie circule sur des trajets particuliers : les méridiens. Ces méridiens traduisent en surface au niveau des tissus sous cutanés, les fonctions, les physiologies des organes au sens le plus large.

Un travail sur différents points  réflexes sur le trajet des méridiens favorise une harmonisation, une meilleure circulation et utilisation de ces trois énergies et améliore donc la physiologie des organes.

Cela permettra à notre organisme, à partir  d'aliments et liquides mieux assimilés, de l'air (oxygène) respiré,mieux purifié,  et d'une conscience éclairée et positive,  de pouvoir produire correctement l'énergie (ATP cellulaire) et toutes les substances dont il a besoin, en particulier les hormones, élément fondamental  pour s'adapter à notre environnement et lui survivre en bonne santé, ainsi que les neurotransmetteurs intervenant dans l'équilibre psychique.

 

« Je retrouve en l'homme un univers en miniature :

je trouve la matière, le mouvement et l'esprit » 
-A.T. Still-
 

 

L'individu est aussi une personne, qui est soumise aux influences extérieures : journalières, climatiques et saisonnières. Par conséquent, la santé est la relation convenable entre la personne et son univers : la rupture de cette harmonie génère la souffrance, crée la maladie, fragilise le terrain de la personne, et tout cela entretient son ignorance et l'empêche de trouver des solutions simples à son unité dans son milieu.

La physiologie de la thérapie chinoise (et de l'Ostéopathie) cherche à conserver et à restaurer l'énergie vitale de la personne traitée,ce qui permet de consolider les réponses, l'adaptation de l'individu à son milieu.

L'individu est un tout, indivisible, il est donc important de ne pas réduire le patient traité à sa douleur, à ses symptômes. Ainsi se définit l'Holisme. Analyser l'homme dans sa globalité permet à celui-ci de l'aider à retrouver et conserver son intégrité, son unicité d'autorégulation et son adaptation entre terre et ciel.

 

 

«  On ne soigne pas des maladies mais des malades »
-Dominique Giniaux-
 
 
 

 

 A quelle structure s'adresse essentiellement un Ostéopathe ? : Le fascia  

 

Les fascias aussi appelés tissus conjonctifs représentent l'ensemble des tissus qui enveloppent la majorité des structures du corps : muscles, nerfs, os, vaisseaux sanguins. Ils séparent et en même temps connectent toutes ces structures entre elles du sommet du crâne aux orteils,de la superficie à la profondeur, et au squelette.

La qualité des fascias, homogène, souple, sans adhérence à une influence importante sur l'apparence générale du corps, l'enveloppe corporelle ( peau, texture, posture, gainage ) . Mais aussi sur la libre circulation des liquides organiques et donc sur la nutrition de l'ensemble des cellules de l'organisme à partir du sang. Une bonne qualité du fascia permettra donc  l'élimination des déchets, toxiques, toxines et de l'acidité, ces derniers étant responsables de phénomènes inflammatoires donc de nos douleurs, et du développement des maladies.

 

Voici ce que disait le fondateur de l'ostéopathie Andrew Taylor Still :  

« Je veux attirer l'attention du lecteur sur le fait qu'aucun être ne peut être formé sans matériaux, sans un endroit où se développer, et sans toutes les forces nécessaires à l'accomplissement de ce développement. Il en est ainsi pour toutes les excroissances et grosseurs anormales, maladies et conditions, qui doivent bénéficier de l'assistance bienveillante du fascia pour pouvoir se développer ;  le fascia est le lieu où il faut rechercher la cause de la maladie et c'est l'endroit à consulter et où démarrer l'action des remèdes dans toutes maladies, même s'il s'agit de la naissance d'un enfant » (Still, 2003, 86).

 

«  Si je m'étends beaucoup sur l'universalité du fascia, c'est pour impressionner le lecteur avec l'idée que cette substance de connexion doit être libre dans toutes ses parties afin de recevoir et de décharger tous les fluides pour s 'approprier et utiliser la vie nutritive animale et éjecter toutes les impuretés, afin que la santé ne puisse être altérée par les fluides morts et empoisonnés » (Still, 2009, 148).

bottom of page